Emplacement à louer
DE LA TERRE POUR VOS AMORCES          
Rechercher avec Google
   Pêche au coup.biz
   Regisgerard.com
   Abc-pêche.com
   Carpe.biz
   Carnassiers.biz
   Mouche.biz
   Truite.biz  

Ensemble peche Coup Luxe
Ensemble
Coup Luxe
Prix 99.99€







 

 

Ignorée par le plus grand nombre, méprisée par certains, encensée par d’autres, la terre est ce petit plus qui fait souvent la différence !

pêche au coup : Rajouter de la terre dans l'amorce Après avoir pris maintes et maintes précautions pour choisir ses farines, après avoir vérifié leur fraîcheur et leur granulométrie, finir par rajouter 30% de terre récoltée au fond du jardin peut paraître pour certains totalement incongru. Il en est pourtant ainsi, des pêcheurs de compétition aux pêcheurs occasionnels, tous doivent savoir utiliser cet incontournable composant des amorces, la terre !
Croire qu’elle est utilisée uniquement pour faire des économies serait une erreur ! Même si certains la récoltent et gardent jalousement secrets leurs gisements, d’autres l’achètent au même titre que les autres farines. Ce qui semble au regard de certains lui conférer ses lettres de noblesse. Car c’est autour de 2€ qu’un kilo de terre se négocie.



Il y a terres et terres

La terre de Somme, argilo-calcaire, plus ou moins grasse, ne contient pas de sable ce qui la rend très fine. D’une densité élevée, elle est lourde et par conséquent entraîne rapidement les boules au fond.

La terre de taupinière doit sa renommée au travail des taupes ! En effet, les monticules que ces animaux remontent en surface en creusant leurs galeries profondes, sont fait de terre parfaitement broyée, finement divisée, débarrassée des cailloux et dépourvue de débris végétaux. Selon le type de sol, plus ou moins collante, mais toujours très dense et très grasse, elle autorise la confection de boules bien fermes.

Les argiles sont des silicates d’alumine. Plus ou moins pures mais particulièrement collantes, elles ont des compositions différentes selon les régions. Celles qui servent à la fabrication des briques sont les plus recherchées.
L’argile est ajoutée dans les amorces après séchage ou pulvérisation mais toujours tamisée afin d’en éliminer les cailloux et autres graviers. Elle gonfle énormément, alourdit et colle les amorces de fond destinées aux gros cyprins. Les argiles sont parfois commercialisées sous le nom de liants.

La bentonite, vendue en forme de poudre grisâtre est une argile colloidale, très collante. Sa manipulation est délicate. Il convient de se mouiller les mains avant la confection de chaque boule. Attention également au dosage. Incorporez-la dans l’amorce sèche en petite quantité, 5 à 10 %. Réservez cette terre pour les rivières à courant soutenu voire fort.

Le sable et le sablon sont issus de carrière, de couleur blanchâtre et sont très fins. Ils servent à diviser les amorces de surface et faire couler les boulettes de rappel. A utiliser en eaux lentes quasiment exclusivement.

La craie une fois pulvérisée, blanchit les amorces de surface et le nuage ainsi formé résiste longtemps à la dispersion.



Un composant multi-usages

La terre est un produit neutre qui constitue un complément naturel des farines.
Son premier rôle est d’alourdir l’amorce. Dans toutes les pêches de fond et surtout en présence de courant, les boules doivent atteindre l’endroit choisi le plus vite possible. Sans ajout d’un produit lestant, elles seraient rapidement emmenées par le courant en dehors de la zone de pêche.

Coller les particules d’amorce est la deuxième très importante fonction de la terre. Comment sinon expédier une boule au fond sans qu’elle n’éclate dès son contact avec la surface ou pendant la descente ? Selon le type de terre, les boules se désagrègent plus ou moins vite, il convient de choisir la plus adaptée en fonction de la force du courant.

Il est tout à fait possible de réaliser une amorce avec 100% de terre et d’y incorporer uniquement des esches pures. Dans ce cas-là, la terre sert uniquement à trasporter les esches.

Une des définitions de la pêche au coup est : rassembler un maximum de poissons sur une surface minimum le plus longtemps possible ! Ce dernier élément du temps est le plus important car il définit la durée de notre plaisir. Il ne faut donc en aucun cas gaver les poissons mais maintenir la concurrence alimentaire entre eux. D’où l’intérêt d’appauvrir l’amorce an ajoutant un produit qui fait du volume mais n’est pas consommable.

La terre peut s’avérer également un excellent stimulant d’appétit quand elle remplit le rôle de nuageant. La terre de Somme est idéale pour crée un nuage persistant qui intéresse surtout la brème.



Mode d’emploi et proportions

La terre est le dernier élément que l’on rajoute à une amorce, une fois humidifiée et tamisée. Utilisez la terre seulement sur un fond dur où les boules ne risquent pas de s’envaser.
Quant aux proportions, selon sa fonction, la terre peut représenter jusqu’à 100% de l’amorce, quand elle sert uniquement à véhiculer les esches. Mais en règle générale, il convient d’incorporer de 10 à 50 % de terre du poids de l’amorce.
Tenez compte de la vitesse du courant, de la profondeur, de la durée de la partie de pêche, des poissons présents, de l’agitation des eaux, passage de bateaux, des autres produits composant l’amorce, plus ou moins collants. Bref, il faut s’adapter à chaque situation rencontrée !
Sachez malgré tout que plus le poste est profond, par exemple en lac, ou plus le courant est fort, plus la terre utilisée doit être collante.
Pour finir, rappelez-vous que le gardon n’aime pas trop la terre tandis que pour la tanche, 50% de terre est la garantie qu’elle reste sur votre coup toute la journée !


Emplacement à louer

 

© 2002 peche-au-coup.biz | Droits réservés | Contact Fr
Mentions légales | Un site du groupe WWW.REGISGERARD.COM